Tous les articles par finethics

Actualiser le futur, une technologie politique

10/05/2017 17h-19h, FMSH, 56, bd Raspail; salle B01-18

Liliana Doganova, Centre de Sociologie de l’Innovation, Mines ParisTech.

Résumé

L’actualisation des flux futurs est une technique qui consiste à déterminer la valeur d’une chose à partir des flux monétaires que celle-ci est susceptible de générer dans le futur, ces flux étant actualisés (discounted), c’est-à-dire réduits en raison de leur éloignement dans le temps. Matérialisée dans des formules de calcul telles que le DCF (discounted cash flow) ou la VAN (valeur actuelle nette), elle est massivement utilisée aujourd’hui, aussi bien par les entreprises que par les gouvernements, pour comparer des projets d’investissement et juger des innovations à poursuivre ou à abandonner.

On proposera d’analyser l’actualisation des flux futurs comme une technologie politique qui équipe des décisions collectives sur l’allocation des ressources, devient un outil de gouvernement des conduites, dessine les caractéristiques de nouvelles entités et problématise la séparation entre présent et futur. On explorera cette hypothèse en s’arrêtant sur quelques moments clés dans l’histoire de l’actualisation du futur, depuis ses premières applications dans la valorisation des forêts au 19e siècle à sa mobilisation dans les controverses actuelles sur le développement durable et la pauvreté.

Krach, bruits, informations… / Crashes, noise, information

8/03/2017. Cécile Malaspina, SPHERE (Sciences, Philosophie, Histoire), UMR 7219 – CNRS – Université Paris-Diderot – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. FMSH Salle 2.

Entre bruit et information: vers l’éthique d’une docte ignorance pour le 21e siècle

Nous héritons de Claude Shannon une bien curieuse idée de l’information : celle de « l’entropie de l’information ». Selon cette idée la quantité d’information serait définie par la « liberté du choix », liberté probabiliste, sous-entendue dans l’imprévisibilité d’un message fort d’entropie. Continuer la lecture de Krach, bruits, informations… / Crashes, noise, information

Produire des inégalités : l’apport des simulations numériques

7/12/2016. Gianluca Manzo, GEMASS-CNRS et Université Paris Sorbonne (cliquer sur les liens). FMSH Salle 1.

Distributions sociales asymétriques : modèles et méthodes [English below]

L’homophilie des interactions sociales (« ceux qui se rassemblent s’assemblent ») et l’avantage cumulatif (« il pleut toujours où c’est mouillé ») constituent deux mécanismes puissants générateurs d’inégalités sociales. Pour étudier les effets macroscopiques de la conjonction de l’homophilie et de l’avantage cumulatif, le chercheur peut s’appuyer aujourd’hui sur la simulation informatiqumanzo2e à base d’agents artificiels, une méthode flexible pour modéliser tout à la fois le temps, l’hétérogénéité des acteurs et leurs interactions. L’exposé présente l’utilisation de cette méthode pour étudier deux modèles théoriques capables d’engendrer des distributions fortement asymétriques dans le domaine de la mobilité éducative intergénérationnelle et des inégalités de réputation.

Continuer la lecture de Produire des inégalités : l’apport des simulations numériques

Écrire la finance / Writing Finance

9/11/2016 17h-19h : Elie Ayache (président fondateur de ITO 33) auteur de The Blank Swan: The End of Probability (Wiley, 2010, site de l’éditeur) et The Medium of Contingency: An Inverse View of the Market (Palgrave MacMillian, 2015, site de l’éditeur) et Fabian Muniesa muniesablank-swan(Centre de sociologie de l’innovation, Ecole des Mines), et auteur de The Provoked Economy. Economic Reality and the Performative Turn (Routledge, 2014, site de l’éditeur) traiteront du thème Ce qu’écrire la finance veut dire : simulacre, prix et agencement capitalistique.

Présentation de la séance

Continuer la lecture de Écrire la finance / Writing Finance

L’innovation financière et ses risques systémiques / Systemic risk and Financial innovation

21 septembre 2016, 17h-19h, salle 1 : Marc Chesney (Université de Zurich) interviendra sur le thème « La finance casino : l’innovation financière et ses risques systémiques« . Marc Chesney (page personnelle : ici) est professeur de finance quantitative et dirige le Department of Banking and Finance de l’université de Zurich.

Il est l’auteur de l’ouvrage De la grande Guerre à la crise permanente. La montée en puissance de l’aristocratie financière et l’échec de la démocratie (Presses polytechniques et universitaires romandes, 2016). Voir une interview au journal Le Temps à ce sujet.

Continuer la lecture de L’innovation financière et ses risques systémiques / Systemic risk and Financial innovation

Régulation financière et concepts cybernétiques / Financial regulation and cybernetics

22 juin 2016, 17h-19h : Hubert Rodarie (directeur général délégué du Groupe SMA) et Thomas Boccon-Gibod (professeur agrégé de philosophie, membre de l’équipe Sophiapol, EA 3932,
qui a codirigé avec Caterina Gabrielli l’ouvrage collectif :
Normes, institutions et régulation publique, Hermann, 2014
(information sur le site de l’éditeur) aborderont le thème de l’usage des concepts cybernétiques dans les analyses de la régulation.

Continuer la lecture de Régulation financière et concepts cybernétiques / Financial regulation and cybernetics

Une autre finance / Alternative finance

18 mai 2016, 17h-19h : Thomas Lagoarde Ségot (Kedge Business School) interviendra sur le thème « Prolégomènes à une étude alternative de la finance ». Thomas Lagoarde Ségot (page personnelle : ici) est rédacteur en chef de la revue Research in International Business and Finance et participe à l’organisation des Infiniti Conferences on International Finance. Il est l’auteur de After the Crisis: Rethinking Finance (Nova Science, 2010).

La recherche d’une « autre finance » est un domaine très actif depuis la crise de 2008. Parmi de nombreuses initiatives de recherche, mentionnons :

Continuer la lecture de Une autre finance / Alternative finance

De très discrets régulateurs / A discreet regulator

13 avril 2016, 17h-19h : Isabelle Huault (université Paris Dauphine) et Chrystelle Richard (ESSEC) présenteront leur ouvrage The discreet regulator: How financial activities shape and transform the world

Chrystelle Richard, Le Huffington Post, 5/04/2016 :

La plupart des analyses se concentrent sur la dyade régulateur – régulé et la manière dont l’autorité publique crée les règles du jeu des acteurs privés. Ces analyses prennent pour acquis que le système financier est un simple objet de réglementation. Trop souvent, on oublie la réflexivité entre sphère privée et sphère publique : alors que le monde tente de façonner le système financier, n’est-ce plutôt pas le système financier qui façonne, à sa manière, notre monde ?

Continuer la lecture de De très discrets régulateurs / A discreet regulator