Tous les articles par Christian Walter

Actuaire agrégé, chercheur en philosophie et sciences sociales, spécialiste de la finance / Fully qualified actuary, my research activities relate to financial modelling, history of financial thought, epistemology of finance and ethics of finance.

Ciné-money – 15 mai

Cycle de projections organisé par la Chaire Ethique et Finance et la théatre de la Reine Blanche

Prochaine rencontre :

Dimanche 15 mai à 18h30

Théâtre de la Reine Blanche (2bis passage Ruelle, 75018 Paris)

 

Projection du film :

L’argent de Robert Bresson

Pour plus d’informations cliquer ici : https://www.reineblanche.com/calendrier/cine-money/film-du-07-mars

Pour plus consulter le programme du cycle des rencontres : https://www.fmsh.fr/fr/college-etudesmondiales/30950

 

Le cinéma peut-il nous dire quelque chose sur l’argent ? Et nous le dire autrement que les innombrables romans ou livres qui traitent déjà de ce thème, ou encore les savants travaux de la philosophie de l’argent, sans parler des discours sans fin des religions ou des morales laïques ? On fait le pari de donner à cette question une réponse positive.

Quel que soit leur genre (grand public, policier, espionnage, science-fiction, comédie, tragédie, classique, art et essai etc.), les films posent des questions philosophiques qui concernent notre vie de tous les jours, notre vie ordinaire en nous aidant à reconnaître notre scepticisme face à la vie. Aujourd’hui, qui ne s’est pas trouvé confronté au problème de l’argent ? Quoi de plus emblématiquement énigmatique et éthiquement problématique, avec tout son cortège d’émotions positives ou négatives, que la question de l’argent, dans une société où se mélangent grande richesse et grande pauvreté, inégalités extrêmes et injustice sociale etc. Le cinéma pourrait-il nous aider à redéfinir notre rapport à l’argent ? A opérer une conversion sur l’argent ?

Ce cycle de projections « Ciné-Money » ne cherchera pas à illustrer des théories économiques ou morales sur l’argent, ou à proposer des remèdes politiques, en utilisant les ficelles narratives de l’histoire, mais il proposera au spectateur de se laisser toucher par les images, de se perdre dans le film pour s’y retrouver et se retourner sur soi. Après la projection aura lieu un débat sur le film à partir des émotions qu’il aura suscité, en faisant appel aux compétences morales de tous.

 

Jeudi 31 mars 2022 – séance seminaire autour de l’investissement a impact

La prochaine séance du séminaire aura lieu le jeudi 31 mars. 
Eve Chiapello (directrice d’étude, EHESS) et Camille Roth (chercheur, CNRS) donneront une conférence intitulée
« Le monde de l’impact investing vu depuis Twitter ».

 

Pour s’inscrire :

https://www.fmsh.fr/fr/college-chaires/le-monde-de-limpact-investing-vu-depuis-twitter

 

Apparue aux États-Unis pendant les années de la grande crise financière, la notion d’Impact Investing désigne une pratique d’investissement particulière visant à générer un double retour : un rendement financier et un impact social positif. Ce projet qui permet de réunir une diversité d’acteurs provenant de la finance classique, de la philanthropie, des institutions du développement comme de l’entrepreneuriat social ou de l’écosystème des entreprises de croissance a pris peu à peu de l’importance et s’est diffusé à travers le monde. Cette histoire est marquée de différents jalons, comme celui de la construction d’une « task force » du G8 qui a abouti à une série de rapports nationaux publiés en 2014. C’est à partir de cette date que le monde de « l’investissement à impact », selon l’appellation française, se développe et se structure en France, en partie du fait d’un volontarisme gouvernemental.  L’impact investing est donc à la fois un objet transnational – relayé par diverses initiatives intergouvernementales, organisations,  entreprises financières et fondations internationales –  et un objet national qui engage des reconfigurations locales et l’engagement d’acteurs économiques localisés de petite taille.

L’objectif de la recherche présentée est de décrire la constitution progressive et l’organisation d’un monde social multiniveaux organisé autour de l’impact investing. Nous cherchons à en suivre le développement dans le temps et dans l’espace et à en identifier la structuration comme les acteurs principaux. Le travail s’appuie sur l’extraction, à partir de twitter, de l’ensemble des messages et des comptes qui ont évoqué ces questions depuis 2007.  Étant à la fois un mouvement sociopolitique orienté vers la promotion de nouvelles manières de répondre aux problèmes sociaux, et le résultat d’un travail de constitution d’un marché, le déploiement de l’impact investing peut en effet se lire de façon pertinente sur la plateforme de microblogging, laquelle est autant utilisée par les entreprises que par les activistes. Le séminaire sera l’occasion de présenter les premiers résultats de ce travail en cours.

 

colloque “IA et responsabilités”

IA et responsabilités : comment les normes éthiques sont-elles intégrées aux systèmes techniques ?

Les exemples des villes intelligentes et de la finance

 

Colloque organisé par la chaire Éthique et Finance avec l’Université Laval (Québec)

22 et 23 mars

 

Le colloque se tiendra en format hybride. Il est prévu une traduction simultanée avec sous-titres des interventions en visio, en français et en anglais.

Pour plusieurs informations et pour s’inscrire :
https://observatoire-ia.ulaval.ca/ia-et-responsabilites-comment-les-normes-ethiques-integrees-aux-systemes-techniques/

 

Présentation :

Comment penser, voire repenser, les formes de responsabilité face au phénomène du développement de l’IA et des algorithmes qui pénètrent l’ensemble des pratiques sociales, économiques, scientifiques ou culturelles? Poser cette question, c’est d’une part s’interroger sur les normes éthiques qui structurent ou influencent la construction des algorithmes, le design des outils techniques, et l’utilisation par les professionnels, les consommateurs ou les citoyens de ces systèmes techniques. C’est d’autre part s’interroger sur la manière dont elles engagent ou mettent en question nos conceptions communes de la responsabilité et du vivre ensemble. La complexité de ces systèmes techniques, leurs niveaux d’organisation, les scénarios qu’ils comportent, les formes de mathématisation utilisées et les finalités recherchées, obligent à réfléchir sur la façon dont les normes éthiques sont actuellement intégrées. L’analyse des relations entre IA et responsabilités fera l’objet de plusieurs conférences et ateliers internationaux dont le premier volet prendra place à Québec. Deux exemples de systèmes techniques complexes, les villes intelligentes et la finance, ont été choisis pour tenter de les comprendre, de les interroger et de rendre compte de ce phénomène de l’intégration des normes éthiques.

 

Programme :

22 mars 2022 8h45-16h30
Les villes intelligentes : quels projets politiques ? Quelles formes techniques ? Comment les normes éthiques sont-elles intégrées ?

8h45: Mots d’ouverture, Vanessa Nurock, philosophe, Université Côte d’Azur

9h-9h20: Jennifer Ang, philosophe, Singapore University of Social Sciences
« Technologization and the place of human autonomy »

9h20-9h40: Shin Koseki, architecte et urbaniste, Chaire UNESCO Paysage urbain à l’Université de Montréal et coresponsable de l’axe Environnement, villes intelligentes, territoire et mobilité de l’OBVIA
« Smart cities as tailored dynamic fields of affordances »

9h40-10h: Nina Powell, psychology, National University of Singapore

« What does it mean to be a free and autonomous moral person in a smart city? »

10h-10h30: Discussion

10h30-10h55: Pause

10h55-11h15: Rita Padawangi, sociologue, Singapore University of Social Sciences
« Whose Smartness? Whose City? Making Sense in the Everyday Life of a “Smart City” »

11h15-11h35: Paul Rabé, sciences politiques, International Institut for Asian Studies, Erasmus University, Rotterdam

« Smart cities and governance »

11h35-12h15: Discussion

12h15-13h45: Pause repas

13h45-14h45: Table ronde «Éthique et recommandations»

14h45-15h: Pause

15h-15h20: Propos de clôture, Marie-Hélène Parizeau, philosophe, Université Laval

15h30-16h30: Exposition d’affiches

23 mars, de 9h-12h30
Modèles mathématiques, algorithmes et normes éthiques intégrées dans le système financier

9h: Mots d’ouverture

9h15-9h45: Conférence
Christian Walter, actuaire, co-titulaire de la Chaire Éthique et Finance (FMSH, ISJPS), chercheur associé Université de Paris 1

9h45-10h15: Conférence « AI ethics and systemic risks in finance »
Ekaterina Svetlova, economist, associate professor, University of Twente, The Netherlands.

10h15-10h30: Pause

10h30-11h: Conference « Banal Political Economy »
Donald MacKenzie, sociologist, professor, School of Social and Political Science, University of Edinburgh, UK

11h-11h20 : Table ronde

Pour le programme détaillé :

en anglais:

https://observatoire-ia.ulaval.ca/en/ia-and-responsibilities-finance-and-smart-cities/

en français:

https://observatoire-ia.ulaval.ca/ia-et-responsabilites-comment-les-normes-ethiques-integrees-aux-systemes-techniques/